Accueil > Blog > Cédric Villani : Voyage au cœur du parcours initiatique d’un jeune (...)

lundi 19 septembre 2016, par Admin

Cédric Villani : Voyage au cœur du parcours initiatique d’un jeune chercheur

Une thèse, que c’est long... mais 180 secondes, que c’est court ! On croirait que l’exercice a été inventé pour se moquer des longues années de souffrance des thésards, et rabaisser leur savoir fièrement acquis.

Et pourtant !

Quand le rideau se lève sur les thésards prêts à relever le défi, c’est la joie qui prévaut.

Les candidats se lancent avec passion dans l’exercice, conscients de son côté théâtral assumé. En 180 secondes, les personnalités ont le temps de s’affirmer, les styles se révèlent, les histoires se déroulent. A l’occasion, la salle est secouée de frissons ou de rire.

Et quand c’est la finale internationale, la fête est rendue encore plus complète par la diversité des accents venus de pays et de continents variés, recréant, à l’échelle de la francophonie, cette sensation de communauté mondiale chamarrée, si chère au cœur des chercheurs.

Pour le jury qui doit classer les vaillants participants, quel casse-tête, quel crève-cœur ; on aimerait pouvoir récompenser tout le monde !

La pertinence du sujet, la construction du récit, le pouvoir d’empathie et de communication... Les grilles de lecture ne sont que d’un piètre secours, finalement c’est une émotion que l’on notera : le bonheur avec lequel on a pu, en 3 minutes chrono, se plonger dans le monde plein d’abîmes que représente le parcours initiatique d’un jeune chercheur.

Nous suivre